Sémaphore

Le projet Sémaphore est né de la rencontre avec Chantal Zaouche Gaudron,  chercheuse en psychologie à l’Université Jean Jaurès de Toulouse et  spécialiste de l’enfance.

Chantal Zaouche Gaudron avait contacté l’association en 2012 afin de savoir si nous pouvions faire réaliser, en ateliers, des films d’animation en 3D à de jeunes enfants sur le thème des violences conjugales.

Nous avons ainsi mené des ateliers dans deux classes de deux écoles différentes, une de CE1  située dans le quartier Bellefontaine à Toulouse, une autre en milieu rural à Saint Martory.

Au cours de ces ateliers, nous étions accompagnés par Olivia Paul, une étudiante du psychologie, qui travaillait sur le développement des enfants victimes de violences conjugales dans le cadre de sa thèse.

Une vingtaine de films que quelques minutes ont été réalisés par les enfants, ces films abordaient déjà spontanément tous les thèmes les plus importants que l’on retrouve chez les enfants exposés aux violences conjugales.

violencesdefamille12

Suite à cette expérience et  grâce à l’aide de la Préfecture de la Haute Garonne, l’association est intervenue dans 23 classes de 3 établissements situés en zone de sécurité prioritaire afin de proposer aux enfants un moment de réflexion et discussion autour des violences et des violences conjugales.

boubascene2

Ces interventions commençaient par un spectacle de marionnettes virtuelles sur la différences entre conflit et violence et servait de point de départ à des discussions sur l’interdiction de la violence, les différentes formes de violences, comment et où trouver de l’aide. Un DVD comprenant certains films réalisés par les enfants sur les violences conjugales et un livret rédigé par Chantal Zaouche-Gaudron sur le « Développement psychologiques de l’enfant exposés aux violences conjugales » était donné à l’enseignant(e) afin de pouvoir, si il/elle le souhaitait revoir ce sujet avec ses élèves.

dvdlivret

Suite à ces expériences, l’association Animação a souhaité poursuivre ce projet en développant un outil en direction des professionnels de l’enfance. Un logiciel de marionnettes virtuelles aménagé pour les professionnels afin de pouvoir créer des personnages, les mettre en situation et recueillir au mieux et le plus spontanément possible la parole de l’enfant.

Un livre écrit par Chantal Zaouche Gaudron et co-écrit par Jean-Jacques Flores et Céline Jaspart pour l »association Animação ainsi que par Olivia Paul et Nathalie Savard a été édité par les éditions Eres en mars 2016 : « Exposés aux violences conjugales, les enfants de l’oubli ».

Exposes-aux-violences-conjugales-les-enfants-de-l-oubli

Aidés à nouveau par la Préfecture de la Haute Garonne, l’outil est en cours de finalisation mais nécessiterait davantage d’aide de la part des institutions et pouvoirs publics pour se développer dans les meilleures conditions possibles. L’association a toujours du mal, malgré les dernières annonces faites en direction de l’aide aux enfants victimes, à faire valoir le caractère primordial de cette prise en charge et l’enfant et du recueil de sa parole dans les meilleures conditions.

Le Centre Médico-Psycho-Pédagogique de Rodez est, depuis mars 2017, partie prenante de ce projet en testant l’outil dans une démarche d’utilisation entre les différents services.

rodez4